CRD et Encombrants : quels enjeux pour les prochaines années à Montréal-Nord ?

CRD et Encombrants : quels enjeux pour les prochaines années à Montréal-Nord ?

par Nataël Bureau

Que ce soit au début du printemps, près de la période de déménagement ou tout juste après les fêtes, les encombrants et leurs cousins proches, les résidus de construction, démolition et rénovation apparaissent en plus grand nombre au coin de nos rues. S’il est possible de les récupérer (Oui, Oui !), souvent ils se retrouvent avec les ordures. Nous nous penchons ici sur l’enjeu de la revalorisation de ces matières.
Qu’est-ce qu’un encombrant ou des résidus de construction, de rénovation et de démolition (CRD) ?

Il y a deux familles d’encombrants, soit les électroménagers et le mobilier. Tous les électroménagers, ne comportant pas de gaz réfrigérants, peuvent être déposés en bordure de rue le vendredi de chaque mois.  Pour se débarrasser de manière écoresponsable de nos frigos, climatiseurs et compagnie, il est fortement recommandé d’aller porter ces appareils à l’écocentre le plus près. La quantité de gaz que peut dégager un seul frigo aux ordures peut aller jusqu’à 3,7 tonnes métriques en équivalent de CO₂ – un voyage de 17 000 kilomètres en voiture. Il est donc impératif de bien s’en départir.

La gamme de mobilier acceptée est aussi large que sont les goûts en design durant les dernières décennies ! Que ce soit en bois ou en métal, en verre ou en plastique, le mobilier peut être déposé en bordure de rue pour la collecte sélective du vendredi… à condition qu’il ne soit pas rembourré. En effet, les meubles rembourrés sont généralement interdits au niveau de toute la Ville de Montréal, en raison des risques de propagation des parasites, notamment les punaises de lit. C’est aux ordures que l’on doit disposer des meubles rembourrés plutôt.  Même si ce n’est qu’un coussin sur le dossier d’une chaise, ce meuble ne devrait pas se retrouver dans la collecte malheureusement : la santé publique d’abord ! Pour savoir comment disposer de meubles possiblement contaminés, vous pouvez consulter la rubrique sur le sujet en cliquant ici.

Les résidus de construction, de rénovation et de démolition, aussi appelés plus succinctement les CRD, sont pour en majorité les débris provenant des activités liées aux bâtiments et à la voirie. Ici, nous n’avons qu’une grande famille de CRD qui comprend le bois, les morceaux d’asphalte, la roche, les dispositifs de salle de bain, des vitres (non brisées) et à peu près tout ce qui se retrouve dans les murs de votre maison et qui n’est pas une matière dangereuse. L’amiante, malheureusement, encore présent dans les plus vieux bâtiments ne doit pas être déposée dans la collecte sélective ni à un écocentre : il faut faire affaire avec des professionnels à ce moment-là !

La récupération des encombrants et des CRD permet de valoriser ces matières, de diminuer la pression sur nos sites d’enfouissement et de diminuer en partie la quantité des matières produites lorsqu’elles sont réutilisées. L’arrondissement de Montréal-Nord a fait le choix d’offrir hebdomadairement un service de collecte de ces matières : servons-nous-en !

Enjeux de récupération liés aux encombrants en 2019

            Comme nous l’avons mentionné plus haut, les périodes du ménage printanier, des déménagements et des fêtes voient augmenter le nombre d’encombrants déposé en bordure de rue. Une grande partie de ces encombrants sont toujours déposés lors de la journée des ordures, ce qui pose problème à deux niveaux.

Tout d’abord, ces matières ne sont plus collectées avec les ordures ce qui fait augmenter le nombre de résidus sur la voie publique. Cette problématique devient plus importante avec les périodes de déneigement où les trottoirs doivent être déblayés. Pour faciliter les déplacements des piétons et le travail des déblayeurs, il est nécessaire de les déposer au bon moment, c’est-à-dire entre 19h et 7h le vendredi.

Ensuite, les encombrants qui pourraient être pris par inadvertance dans la collecte des ordures ne pourront être revalorisés. De plus, il s’agit de coûts de gestion plus élevés pour les sites d’enfouissement qui rassemblent alors des matières occupant un plus grand volume. Rappelons-nous que l’un des sites les plus importants accueillant 39% des déchets montréalais fermera d’ici 10 ans au rythme actuel[1].

Montréal-Nord a encore du travail à faire pour augmenter la quantité (Kg/Habitant/Année) des encombrants récupérés et atteindre le reste des autres arrondissements de Montréal. En effet, les dernières données de 2018 montre que le taux de récupération pour Montréal-Nord se situe à 59%, en hausse de 4% par rapport à 2017, alors que la moyenne montréalaise se trouve à 70% (68% en 2017)[2]. Un rattrapage est en cours, mais nous devrons continuer à encourager la participation des citoyen.ne.s de Montréal-Nord.

Les matières récupérées, notamment les électroménagers et le mobilier composé de métal, ont de hauts taux de valorisation[3], ce qui rend leur récupération et leur détournement des sites d’enfouissement encore plus intéressants. Avant de terminer sur les encombrants, il faut rappeler qu’il est toujours possible de donner une deuxième vie à une bonne partie de nos meubles. De entreprises et des organismes œuvrent à la remise en condition et à la revente de produits seconde main : informez-vous !

Enjeux de valorisation des CRD en 2019

            Plusieurs municipalités compilent ensemble les chiffres liés aux encombrants et aux CRD. Or, les CRD ne sont pas recyclés, dans la majorité, de la même manière que les encombrants et comportent leurs propres enjeux de valorisation. Que ce soit des agrégats de bitume, du bois peint ou de la pierre concassée, les CRD occupent une part importante des résidus générés à Montréal.

            L’enjeu principal des CRD actuellement porte sur la réduction de ces résidus à la source et au recyclage sur place (par les contracteurs)[4]. En effet, plusieurs techniques plus écologiques issues de l’écogestion de chantier peuvent être utilisées par les contracteurs en construction : utilisation de matériaux plus écologiques ou réutilisés, par exemple. Une autre technique, la déconstruction sélective, permet aussi de retirer graduellement les matières d’un bâtiment et de les trier au fur et à mesure qu’elles sont retirées. Cette dernière technique permet d’augmenter le recyclage sur place et donc de diminuer la génération de résidus envoyés aux centres de tri de CRD.  

            Au niveau des matières recyclées ou revalorisées, le bois, le gypse et la fraction fine sont les enjeux qui occupent les entreprises du secteur et qui font l’objet des dernières innovations en la matière.

            Le tiers du bois vierge (arbres ou charpente) est encore envoyé à l’élimination : un tiers est recyclé dans de nouveaux produits et un tiers est envoyé à la valorisation énergétique. Le bois traité, quant à lui, est presque exclusivement envoyé à la valorisation énergétique (production de chaleur) ou à l’enfouissement. Au niveau du bois traité, une nouvelle technique de « détraitement » élaborée au Québec pourrait permettre de recycler ce bois comme le bois vierge[5]. La technique est encore expérimentale, mais c’est ce genre d’innovation qui nous amènera plus loin dans la gestion de nos résidus.

            Le gypse est une autre matière difficile à recycler ou à revaloriser en raison de son taux de contamination et de sa friabilité comme matière. Au Québec, 90% du gypse, une matière communément trouvée dans nos murs, se retrouvent dans les dépotoirs. Quelques débouchés intéressants commencent cependant à apparaître : réutilisation de la matière dans la production de ciment et recyclage dans de nos nouveaux panneaux. Le recyclage sur place est aussi une avenue, car c’est la désagrégation du panneau durant son transport vers le centre de tri qui l’amène à être rejeté vers l’enfouissement. Pour ce faire il faudra que le secteur de la construction revoie encore une fois ses pratiques sur le chantier et de trouver des manières de recycler ou de valoriser sur place la matière générée.

            Le dernier élément et le plus complexe est la fraction fine : mélange de matières de moins de 2 centimètres. Cette matière mélangée est souvent issue de l’accumulation de particules tombant des courroies dans les centres de tri de CRD. Cette matière mélangée représente le quart des matières sortants des centres de tri de CRD et ne peut plus être utilisée comme agent de recouvrement dans les sites d’enfouissement depuis quelques années en raison du dégagement des odeurs liées au gypse pourrissant. Cette situation a permis de stimuler la recherche de nouveaux débouchés : abrasif hivernal pour les routes, ajout en calcium pour le ciment, etc. Nous sommes encore au niveau des études, mais il s’agit de voies intéressantes pour les 480 000 tonnes produites annuellement de fraction fine.

Conclusion

            Clairement, nous devons collectivement développer des innovations et de nouvelles pratiques afin d’augmenter le recyclage et la valorisation des encombrants et des CRD récupérés. Comme citoyen.ne de Montréal-Nord, ce que nous pouvons faire immédiatement, est de participer aux collectes appropriées et d’en parler avec nos voisins et nos voisines. Ce que nous devons viser : une participation toujours plus nombreuse !

            Chez Éconord, nos patrouilleurs et nos patrouilles environnementales passent chaque été dans nos rues afin de sensibiliser les citoyens et les citoyennes de Montréal-Nord et de les inviter à participer à la collecte des encombrants et CRD. Ces efforts nous permettront de dégager les bordures de rue, de détourner de l’élimination des quantités toujours plus grandes de ces matières et de rattraper le reste de Montréal notre en termes de quantités récupérées.

Si vous les voyez patrouiller durant l’été, n’hésitez pas à leur poser des questions : ils et elles sont formé.e.s pour vous répondre. Sinon, tout au long de l’année vous pouvez nous rejoindre à l’un de nos deux locaux ou consulter le site web de l’arrondissement. Nous tiendrons aussi prochainement des ateliers sur différents thèmes, notamment le tri et les matières résiduelles. Gardez-vous au courant en vous inscrivant à notre infolettre et en consultant notre calendrier. Vous pouvez rejoindre l’auteur de l’article en composant le (514) 326-5447 en semaine pour toute question ou commentaire.


[1] La Presse, Montréal veut adopter des « cibles ambitieuses » pour réduire à zéro la quantité de déchets qu’elle enfouit d’ici 2030, En ligne ,<https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201910/17/01-5245762-montreal-vise-le-zero-dechet-pour-2030.php>, 20 novembre 2019.

[2] Ville de Montréal, BILAN 2018 DES MATIÈRES RÉSIDUELLES DE L’AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL, En ligne, <http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/ENVIRO_FR/MEDIA/DOCUMENTS/BILAN_2018_MATIERES_RESIDUELLES.PDF>. 20 novembre 2019.

[3] RECYC-QUÉBEC, Les encombrants – Fiches informatives, En ligne, <https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/Fiche-info-encombrants.pdf>, 20 novembre 2019.

[4] RECYC-QUÉBEC, Résidus de construction, de rénovation et de démolition (CRD), En ligne <https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/Fiche-info-crd.pdf>, 20 novembre 2019.

[5] Vecteur Environnement, Résidus de construction, de rénovation et de démolition – Comment les valoriser davantage ?, Septembre 2019, p.40-45.

Fête de la Ruelle Verte à Montréal-Nord : un franc succès!

Fête de la Ruelle Verte à Montréal-Nord : un franc succès!

Il y avait beaucoup de sourires et de bonne humeur lors de la Fête de la Ruelle Verte, le 23 août dernier à la ruelle Saint-Michelle. Somme toute, plus de 200 personnes ont assisté à la première édition de l’événement. On peut donc dire que ce fut un franc succès!

Organisé par Éconord, en partenariat avec l’Arrondissement de Montréal-Nord et la Soverdi, la Fête de la Ruelle Verte avait pour objectif de souligner en grand les efforts et les réalisations des citoyen(ne)s et des organismes impliqués dans l’aménagement de verdure et de mobiliers urbains et récréatifs dans les ruelles de Montréal-Nord.

La Fête de la Ruelle Verte, qui se tenu dans le stationnement de l’Euromarché, lieu de jonction avec la ruelle verte Saint-Michel, a permis aux citoyens riverains de sortir de chez soi et de se côtoyer dans une ambiance festive.

Ceux-ci ont pu notmamment profiter d’un BBQ et d’une épluchette de blé d’Inde gratuite, gracieuseté de l’Euromarché. Afin de réduire l’empreinte écologique de l’événement, le tout a été servi dans des assiettes entièrement compostables.

Mis à part les attraits culinaires, les participant(e)s ont également eu la chance d’assister à divers activités et spectacles offerts sur place. Entre autre, les participant(e)s été choyés d’assister à une séance de Zumba de M. David Herrera, à une démonstration de Karaté Plus, à une session de danse de la troupe Parle avec ton Rythme, à un spectacle musical des élèves de Long & McQuade et, pour clôturer le tout, un spectacle de danse latine de la Fraternité Culturelle des Amériques. De quoi faire danser et chanter tout le monde!

Plusieurs activités artisitiques et d’animation étaient aussi offertes durant l’événement. Les enfants et les familles ont pu notamment se divertir de la présence d’Éco-Héro, le clown écologique. Les artistes de l’AAVNM et un caricaturiste se sont quant à eux chargé de la portion artistique de la fête.

Crédit photos : Arrondissement de Montréal-Nord

Été occupé dans les ruelles

Au total cet été, six nouvelles ruelles vertes ont vu le jour dans le quartier : la Ruelle des Saveurs, la Ruelle de l’arc-en-ciel, la Ruelle de Gaétan, la Ruelle de l’eau, la Ruelle japonaise et la Ruelle Sainte-Camille.

On peut donc dire que notre équipe et les citoyen(ne)s de Montréal-Nord n’ont pas chômé cet été!

Si verdir la ruelle près de chez vous est quelque chose qui vous parle à vous et vos voisins, il est toujours possible de faire une demande de projet de ruelle verte! Vous pouvez consulter le Guide de réalisation en cliquant sur le lien ci-dessous ou tout simplement communiquer à l’Arrondissement de Montréal-Nord aux coordonnées suivantes :

Dominic Beaudry, agent de recherche en urbanisme

Direction de l’aménagement urbain et des services aux entreprises

dominic.beaudry@ville.montreal.qc.ca

514 328-4000, poste 4013

Dans tout les cas, merci à tous les citoyens et citoyennes présents sur place et aussi à ceux qui se sont impliqués! Un grand merci également à l’Arrondissement de Montréal-Nord et à la Soverdi pour leur grand soutien. Finalement, merci à nos fidèles partenaires : Long & McQuade, l’Euromarché et Artgang. Sans eux, ce beaux projets et cette belle fête n’auraient pu avoir lieu!

On remet ça l’été prochain!

Activité horticoles au jardin de Calixa-Lavallée

Activité horticoles au jardin de Calixa-Lavallée

Oyé oyé! 

L’été est arrivé et la saison de jardinage bas son plein! Encore une fois, la Coop de solidarité Éconord et Éco Gaïa uniront leur force pour la gestion et l’entretien du jardin de l’école hôtelière de Calixa-Lavallée.

Dans le cadre du projet, Natachat Danis, notre consultante, qui est également horticultrice de profession et directrice de l’entreprise d’horticulture Éco Gaïa, animera une série d’activités d’horticultures durant tout l’été!

Pourquoi en profiter? Voici quelques raisons :

  1. Chaque activité horticole est entièrement gratuite ;
  2. Vous bénéficiez de l’expertise et des conseils d’une horticultrice certifiée ;
  3. Vous aurez la chance de repartir avec des échantillons de produits naturels ;
  4. Vous vous coucherez moins niaiseux le soir!

Voilà une bonne manière d’en apprendre davantage sur les bienfaits de la pratique de l’agriculture urbaine!


Voyez ci-dessous l’horaire des activités ainsi que le thème de chacune d’entre elles! Nous vous invitons également à consulter notre calendrier d’activités afin de voir une description plus détaillée de chacune des activités.


C’est un rendez-vous!

Retour du concours « Les plus beaux jardins » pour l’été 2019

Retour du concours « Les plus beaux jardins » pour l’été 2019

La Coop de Solidarité Éconord/Éco-quartier, en partenariat avec l’Arrondissement de Montréal-Nord, est fière d’annoncer la deuxième édition du concours « Les plus beaux jardins » qui vise à honorer les aménagements paysagers nord-montréalais les plus remarquables.

Le concours est ouvert à tous les propriétaires et locataires de Montréal-Nord et se divise en cinq catégories :

  • Balcon
  • Façade
  • Cour arrière
  • Potager
  • Coup de cœur du comité

Un comité de sélection évaluera les jardins selon les critères suivants :

  • Propreté, ordre et rangement;
  • Originalité, diversité et choix des plantes;
  • Créativité artistique, harmonie de l’aménagement;
  • La santé des végétaux;
  • L’effet visuel d’ensemble;
  • L’aménagement écologique et durable.
Jardin de Claude Durocher, coup de coeur du comité de sélection 2018

Pour vous inscrire, vous n’avez qu’à envoyer une photo de votre jardin avec vos coordonnées (nom, adresse, numéro de téléphone)  par courriel à concoursjardinsmtlnord@gmail.com ou par message privé sur la page Facebook du concours (@lesplusbeauxjardins). Vous pouvez également  vous inscrire en personne à l’Éco-quartier de Montréal-Nord situé au 10861, boul. Pie-IX avec une photo de votre jardin sur un support numérique, comme une clé USB.    Les inscriptions seront acceptées jusqu’au 15 août 2019.

Les gagnants remporteront chacun un bon d’achat de 100 $ échangeable dans un commerce de l’arrondissement de Montréal-Nord.

 La distribution des prix se fera lors d’une fête de clôture du concours à la fin août 2019.

Grâce à votre implication, nous rendons tous les jours Montréal-Nord de plus en plus vert et écologique !  

Un beau succès pour la corvée printanière de nettoyage des berges de la Rivière des Prairies !

Un beau succès pour la corvée printanière de nettoyage des berges de la Rivière des Prairies !

Samedi dernier, une quarantaine de citoyens, citoyennes, ami(e)s et familles de Montréal-Nord nous ont donné un énorme coup de main pour nettoyer les rives de la Rivière des Prairies et les sentiers du parc Aimée Léonard !

Au total, plus d’une quarantaine de sacs à ordures ont été remplis par nos bénévoles et plusieurs morceaux de bois de toute sorte (bois de rivage, palettes, poutres, etc.) encombrant les rives et les sentiers du parc ont été dégagés.

Un énorme merci à tous les bénévoles qui ont pris de leur temps pour nous aider, à l’Arrondissement de Montréal-Nord et à nos généreux commanditaires de chez Mère nature – Montréal-Nord, QuébecPlanette produits écologiques et Pure par Total Fabrication. Merci à M. Ekila et aux Cols bleus!

Un beau succès! Merci et bravo à tous! 

CATALPA DE L’OUEST / NORTHERN CATALPA

CATALPA DE L’OUEST / NORTHERN CATALPA

CATALPA SPECIOSA

Famille : Bignoniacées

Authenticité : Exotique

Zone de rusticité : 5a

Exposition : Soleil

Hauteur à maturité : 15 m

Largeur à maturité : 10 m

Port à maturité : Port pyramidal ou ovoïde, irrégulier

Enracinement : Superficiel

Espacement requis P/R aux lignes électriques : 7,5 m

Rapidité de croissance : Rapide

Tolérance aux sels de déglaçage : Faible

Problèmes (maladies, champignons, insectes) : Peu de problèmes pathologiques et entomologiques

COMMENTAIRES PARTICULIERS
À planter dans un sol et riche et profond. Humidité
moyenne.
Supporte bien la taille.
Utilisation isolé, alignement et parcs ; exige un
espace suffisamment dégagé ; décoratif par son
feuillage et ses fleurs campanulées.


Feuilles

Feuilles vertes en été;
Vertes à l’automne;
Très grandes, cordées;
Feuillage dense, débourrement assez tardif.

Fleurs

Panicules érigées;
Fleurs blanches, parfumées.

Fruits

Longues capsules bivalves en forme de silique;
Fruits bruns persistants.

BOULEAU JAUNE / YELLOW BIRCH

BOULEAU JAUNE / YELLOW BIRCH

BETULA ALLEGHANIENSIS

Famille : Bétulacées

Authenticité : Indigène

Zone de rusticité : 3b

Exposition : Soleil/Mi-Ombre

Hauteur à maturité : 20 m

Largeur à maturité : 15 m

Port à maturité : Port étalé, pyramidale, puis irrégulier et large

Enracinement : Superficiel

Espacement requis P/R aux lignes électriques : 12,5 m

Rapidité de croissance : Moyenne

Tolérance aux sels de déglaçage : Moyenne

Problèmes (maladies, champignons, insectes) : Légère sensibilité au chancre et à la tache foliaire. Sensibilité moyenne à l’agrile et la mineuse.

COMMENTAIRES PARTICULIERS
À planter dans divers types de sol, mais préfère les sols profonds et à fertiles.
Peu ou pas de taille.
Utilisation isolé, en massif, en naturalisation.
Approprié dans les grands parcs naturels.


Feuilles

Feuilles vertes en été;
Jaunes à l’automne;
Ovales, dentées et alternes;
Feuillage aromatique d’aspect léger

Fleurs

Chatons avant la feuillaisson.

Fruits

Chatons dressés.

ARBRE AUX QUARANTES ÉCUS / MAIDENHAIR TREE

ARBRE AUX QUARANTES ÉCUS / MAIDENHAIR TREE

ARBRE AUX QUARANTES ÉCUS / MAIDENHAIR TREE

Famille : Ginkgoacées

Authenticité : Exotique

Zone de rusticité : 4b

Exposition : Soleil / Mi-ombre

Hauteur à maturité : 20 m

Largeur à maturité : 4 m

Port à maturité : Colonnaire, étroit

Enracinement : Superficiel

Espacement requis P/R aux lignes électriques : 5 m

Rapidité de croissance : Lente

Tolérance aux sels de déglaçage : Moyenne

Problèmes (maladies, champignons, insectes) : Aucun problèmes pathologiques ou entomologiques

COMMENTAIRES PARTICULIERS
Préfère les sols pronfonds, frais et bien drainés.
Pas de taille requise.
Arbre extrêment résistant. Couleur automnale phénoménal. Approprié comme arbre de rue et de grands espaces. Idéal pour plantation isolé, alignement et massif.
Résiste à la pollution.


Feuilles

Feuilles vertes en été;
Jaunes or à l’automne;
En forme d’éventail

Fleurs

Chatons, verdâtres.

Fruits

Variété masculine sans fruits.

AULNE GLUTINEUX / COMMON ALDER

AULNE GLUTINEUX / COMMON ALDER

ALNUS GLUTINOSA

Famille : Bétulacées

Authenticité : Exotique

Zone de rusticité : 4

Exposition : Soleil/Mi-Ombre

Hauteur à maturité : 14 m

Largeur à maturité : 8 m

Port à maturité : Ovoïde/Pyramidale

Enracinement : Superficiel

Espacement requis P/R aux lignes électriques : 8 m

Rapidité de croissance : Rapide

Tolérance aux sels de déglaçage : Faible

Problèmes (maladies, champignons, insectes) : Peu de problèmes pathologiques et entomologiques

COMMENTAIRES PARTICULIERS
À planter dans un sol humide et pauvre.
Plante fixatrice d’azote atmosphérique. Coupe-vent idéal. Appropriée dans les milieux marécageux et défavorables. Stabilisation de berge.
Utilisation en massif, en naturalisation et en haie.


Feuilles

Feuilles vertes en été;
Vertes à l’automne;
Rondes à ovales;
vert pâle à la feuillaisson

Fleurs

Chatons avant la feuillaisson.

Fruits

Cônes ou strobiles pendants;
Persistants l’hiver.

AMÉLANCHIER DU CANADA / CANADIAN SERVICEBERRY

AMÉLANCHIER DU CANADA / CANADIAN SERVICEBERRY

AMELANCHIER CANADENSIS

Famille : Rosacées

Authenticité : Indigène

Zone de rusticité : 4a

Exposition : Soleil ou mi-ombre

Hauteur à maturité : 7 m

Largeur à maturité : 3 m

Port à maturité : Irrégulier. Tige unique

Enracinement : Superficiel

Espacement requis P/R aux lignes électriques : 4 m

Rapidité de croissance : Moyenne

Tolérance aux sels de déglaçage : Moyenne

Tolérance à la pollution : Élevée

Problèmes (maladies, champignons, insectes) : Légèrement sensible au feu bactérien

COMMENTAIRES PARTICULIERS
Convient à tous les types de sols et offre une bonne résistance au vent.
Peu attaqué par les insectes et maladies.


Feuille

Feuilles vertes en été;
Orangées à l’automne;
Alternes, ovales, elliptiques ou cordiformes et finement dentées.

Fleurs

Grappes blanches;
Sortant tôt au printemps.

Fruits

Baies rougeâtres à pourpre foncé;
Appréciés des oiseaux;
Comestibles, mais plutôt secs et peu savoureux.

Instagram
Facebook
Retour